Top

Le chantier naval de Veracruz consolide 80 ans d’histoire de construction étant le chantier naval le plus remarquable dans le golfe du Mexique. .

L’histoire grandiose du prestigieux chantier naval du golfe du Mexique remonte à 1929 dans le port de Veracruz, lorsque , à l’initiative du commodore Ignacio García Jurado, l’arsenal est apparue comme une petite cour de construction immédiate à la forteresse San Juan de Ulúa, prend vie jusqu’en 1935 avec seulement une cale sèche de 50 mètres de longueur, 9 en lisse et 2,7 en profondeur, sous la misión de réaliser la construction de 5 garde-côtes et ainsi préparer la main-d’oeuvre mexicaine pour l’expansion de l’industrie navale.

1946

Plus tard à Veracruz, un an après la création du Secrétariat de la Marine, la construction de la cale séche nombre 2 avec 157 métres de longueur, 19 mètres de largeur et 4,8 mètres de tirant d’eau a été commencée. It faisait partie de la construction de l’unite de base navale dans ce qui était la base de San Juan de Ulúa. Pour la constructruction il a été nécessaire de faire un Surface à 1,20 métres au dessus du niveau de la marée la plus haute et gagner 40 hectares de terre à la mer en utilisant les produits de dragage de la baie.

1956

Quatorze ans plus tard, sous la direction de l’amiral Antonio Vázquez del Mercado, la construction du premier navire avec un coque en acier au Mexique a pris naissance dans le chantier naval de Veracruz. C’était un petit commerçant avec 500 tonnes de port en lourd, 52,8 mètres de longueur et 8,28 mètres de largueur, il s’appelait “Mexico” et il a été lancé le 15 Juin 1958 sous la tutelle de l’ingénieur italien Alberto Farina; C'était comme ca qu’avec supervision, design et technologie étrangère, un navire a été construit au Mexique aprés 150 ans d’inactivité dans l’industrie de la construction navale.

1962

Astilleros de Veracruz S.A.

Au cours de cette étape, en Mai 1962 est née la société Astilleros de Veracruz avec le capital de Maryland Drydock SA, qui poursuit la construction à flot et en sec de bateaux de pêche, bateaux de patrouille, de remorqueurs et de barges pour le Mexique et à l’étranger.

1970-1979

Astilleros Unidos S.A.

Dans les années 70, sous le gouvernement de Luis Echeverría Álvarez, la société paraétatique Astilleros Unidos SA (AUSA) était constituée par décret présidentiel, qui serait responsable de la gestión de les quatre plus grands chantiers navals de notre pays, y compris Veracruz. Entre Juin 1976 et Novembre 1978, a réalisé la construction de 7 patrouilleurs de 1112 m de longueur por la marine mexicaine.

1979-1982

Astilleros Unidos de Veracruz S.A. de C.V.

Avec le boom pétrolier et l’augmentation des exportations de pétrole brut dans les années 80, le Mexique subit les consequences d’un retard avant líndustrie navale international, car les exportations de pétrole ont dû être remplies principalement dans les navires étrangeres avec le vol subséquent des devises. Pour cette raison, le Mexique avait devant lui le plus grand défi pour l’industrie navale nationale à cette époque: construire des pétroliers pour éviter de faire des paiements à l’etranger pour le transport et placer l’industrie navale mexicaine dans un meilleur étape.

Ceci a été cristallisé lorsque José López Portillo, Président de la République à l'epoque, a confié à la société A&P Appledore d'Angleterre une étude de faisabilité pour le développement d’un chantier de construction navale et de réparation de navires lourds. Une fois approuvée, elle a comencé en 1979 en envisageant l’inclusion d’une autre cale sèche de 271 mètres de longitude, 36 métres de largueur et 5,18 mètres de tirant d’eau, projet qui a pris fin en 1982 sous le nom d’Astilleros Unidos de Veracruz SA de CV (AUVER) en devenant le premier centre de construction navale lourde au Mexique.

1983-1989

Cette infrastructure, la première du genre au Mexique , a été celle qui a cédé la place à la production en série des nouveauzx réservoirs PEMEX I, II, III et IV construits avec une capacité de 45 mille tonnes de port en lourd de 1983 à 1989 pour plus de 6.000 ouvrier, étant la plus grande construction navale qui a été faite dans le pays depuis lors, et cela a laissé la place à la construction de plus de bateaux comme barques, coques réduites pour Hollande, barges pour PEMEX et centaines de réparations navales majors aux navires nationaux et étrangers.

1995

Talleres Navales del Golfo

Plus tard, en 1995, après la perquisition portuaire de Veracruz, le chantier naval poursuit ses opérations en concession avec le désormais prestigieux Talleres Navales del Golfo (TNG) et s’aventure dans les structures de fabrication de l’industrie métallurgique telles que modules offshore, vestes, ponts, toits, tours éoliennes, héliports, cheminées et reservoirs en acier, laminage, poutres, pieux et bouées, entre autres, ce qui a réduit les activités de reparation navale , excellant en 2003 la construction des plates-formes Carina et Aries pour l'Argentine.

2006

Membre du groupe Hutchison Ports

EN 2006, Talleres Navales del Golfo , deviant membre de Hutchison Ports, le principal investisseur et développeur du ports, un événement qui revienta u grand chantier navals dans le golfe du Mexique son alma mater en ce qui concerne la prestation de services navales; De cette façon et grâce à cela en 2011 avec Jose Antonio Sardiña Aguirre comme directeur général de TNG, le chantier naval prend un cours ferme avec la visión transformatrice de se positionner comme le fer de lance de l’industrie navale mexicaine sans tenir compte de l’expertise réalisée au sein d l’industrie de la métallurgie. Ca s’a transformé en une réalité quand en 2 Avril , 2014 dans une Alliance stratégique avec Pemex et la Marine Mexicaine s’a annoncée la réactivation de la construction navale au Mexique, avec la construction de 4 remorqueurs pour PEMEX, et le processus de martelage, l’application de peinture primaire d’atelier, la coupe et le chanfreinage des 3000 plaques d’acier requis pour les 16 bateau qui renouvellera partie de la flotte mineur de l’entreprise parastatale.

2015

Hutchison Ports TNG a 80 ans

C’est ainsi que 2015 représente pour Talleres Navales del Golfo une année méritoire de grande fête , puisqu’elle consolide 20 ans comme cessionnaire du Port de Veracruz quelques jours après le lancement récent du remorqueur azimutal C-130 , qui será intégré à la flotte mineur de PEMEX au milieu de l’année, couronnant ainsi la commémoration des 80 grandes années que le chantier naval a construit l’histoire au Mexique.

Hutchison Ports TNG célèbre la flottaison du premier remorqueur pour PEMEX.